Luglio Musicale Trapanese

Récit

Le fondateur de l’Ente Luglio Musicale Trapanese, le maître Giovanni De Santis, nous nous rappelle dans un écrit que: “En 1948 j’ai eu l’idée de reprendre , dans la ville où je suis né, les manifestations organisées entre 1932 et 1939 et de les rendre stables et organiquement définies. Dans ce temps là, j’étais en Milan et c’était là où je me suis activé pour obtenir des informations necessaires pour réaliser ce projet, aidé par des amis experts de théâtre. Une fois arrivé à Trapani, j’ai exposé mon projet au maire Professeur Ricevuto, auquel j’ai demandé l’autorisation pour le réaliser. Monsieur Ricevuto a été bien content de m’aider avec mon projet et lui-même a créé un Comité duquel il est devenu président.”.

Une fois qu’on avait trouvé les fonds grace à la contribution des illustres citoyens Attilio Amodeo, Giuseppe Cosentino, Francesco Fontana, Alberto Manzo, Giacomo Pappalardo, Gustavo Ricevuto et Domenico Russo, le Comité même a chargé l’entreprise G. Virgilio de commencer les travaux pour la construction du théâtre. Ces travaux ont étés terminés en un temps record sous la surveillance du Maître De Santis, qui après plusieurs années a dit: “Je ne faisait pas partie du Comité, mais je me suis occupé de la direction artistique . Je n’avais pas des tâaches administratifs, mais ma passion, mon intérêt, mon enthusiasme et tout le reste, m’ont poussé à agir, en devenant manutentionnaire, superviseur et ouvrier aussi. Et tout ça est parce que j’aime trop ma ville et parce que pour elle je suis prête à tout sacrifice!”.

Ceux qui ont assisté aux commences du Luglio Musicale peuvent se rappeler de l’effort du Maître De Santis pour recueillir l’argent nécessaire pour remplacer la clôture de barbelés du jardin municipal par des panneaux en fer forgé (qui sont toujours là). Beaucoup des riches citoyens ont fait des donations pour l’aider à réaliser ce projet. Il a fait tout ça car il voulait que son Luglio Musicale Trapanese, le fruit de ses efforts, était parfait. À partir de ce moment là, il y a eu une succession des spectacles artistiques qui maintenant constituent grand partie de la tradition culturelle de Trapani. À ces spectacles ont participé des artistes comme: Andrea Mongelli, Virginia Zeani, Gino Bechi, Gianna Pederzini, Ettore Bastianini, Alvino Misciano, Piero Guelfi, Giacinto Prandelli, Plinio Clabassi, Cesare Valletti, Carlo Bergonzi, Ramon Vinay, Onelia Fineschi, Ferruccio Tagliavini, Anna Moffo, Gianni Poggi, Anna de’ Cavalieri, Mario Del Monaco.

Celle du Luglio Musicale Trapanese, est donc une histoire riche d’esprit d’entreprise, de courage et de fierté, mais c’est aussi l’histoire d’un rêveur qui, sans argent, en peux d’années, a été capable de transformer le jardin municipal d’une petite ville comme Trapani dans un des théâtres de verdure le plus connu d’Italie.

À partir de 1948, la structure administrative du Luglio a changé jusqu’à devenir stable et autonome, avec ses propres employés specialisés dans plusieurs domaines théâtrals.

Aussi l’activité de l’Ente s’est lentement développée en s’étendant aussi à l’hiver. Ça a porté à la naissance des saisons de prose grandieuses, enrichies par des décors autonomes.

Le Luglio Musicale Trapanese est devenu une Institution en 1958 et depuis, en 1992, avec le décret regional du 28 mars, a acquéri personalité juridique. Dans cette manière il a peut s’inserir parmi les institutions nationales des théâtres lyriques. Le Luglio a commencé à travailler aussi dans les écoles avec le projets “école théâtre” et “musique en classe”). Le 26 novembre 2003, avec le décret du Ministère des Biens et Activités culturels , le Luglio Musicale Trapanese a été réconnu “Théâtre de Tradition”.

Acteurs et directeurs comme par example Giuffrè, Alida Valli, Mariangela Melato,Valeria Moriconi, Ugo Pagliai, Corrado Pani, Paola Quattrini, Giulio Brogi, Gabriele Lavia, Rossella Falk, Turi Ferro, Ida Carrara, Ernesto Calindri et Giustino Durano ont participé aux spectacles du Luglio.